La retraite progressive, une opportunité à ne pas négliger

Ce qui a changé depuis le 1er janvier 2015. Les personnes qui peuvent en bénéficier.

La retraite progressive est désormais le seul système qui permette à la fois de toucher une pension de retraite et de travailler en cotisant utilement pour sa retraite.

La retraite progressive, c’est quoi ?

La retraite progressive permet de percevoir une partie de sa retraite et d’exercer une activité à temps partiel permettant de continuer de cotiser pour celle-ci.
Le fonctionnement est le suivant : l’assuré fait une demande de retraite progressive qui correspond à une liquidation provisoire de la retraite et exerce une activité à temps partiel, pouvant aller de 40 à 80% de la durée légale applicable à l’entreprise. L’assuré devient donc partiellement retraité et partiellement salarié. La fraction de retraite progressive est égale à la différence entre 100% et la quotité de travail à temps partiel.

Quel est le principal avantage de la retraite progressive ?

Le principal avantage de la retraite progressive est que le salaire correspondant à l’activité à temps partiel génère des cotisations. L’assuré continue donc ainsi à cotiser, à valider des trimestres et à acquérir des points ARRCO, AGIRC. Ces derniers seront pris en compte au moment de sa cessation d’activité et de la liquidation définitive de sa retraite, qui se trouvera donc améliorée grâce aux cotisations.
En effet, la retraite qui est perçue partiellement est liquidée à titre provisoire et fait l’objet d’un nouveau calcul lorsque l’assuré prend définitivement et totalement sa retraite.

Qui peut en bénéficier ?

Pour demander la retraite progressive, il faut :

  •  avoir atteint l’âge légal de sa génération (entre 60 et 62 ans), diminué de deux ans, sans pouvoir être inférieur à 60.
  •  avoir validé au moins 150 trimestres d’assurance dans les régimes obligatoires
  •  être assuré au régime général, au RSI ou à la MSA
  •  exercer une activité à temps partiel, à titre exclusif, dont la durée légale de travail est exprimée en heure et est comprise entre 40 et 80% de la durée légale applicable à l’entreprise

Cela exclut notamment les mandataires sociaux, les salariés qui ont conclu une convention de forfait en jours sur l’année, et également, les salariés dont le contrat de travail est intermittent, VRP, les artisans taxis à l’assurance volontaire au régime général. Autre précision : le caractère exclusif de l’activité à temps partiel n’est pas compatible avec la possibilité de poursuivre l’exercice de certaines activités non soumises à la cessation d’activité (exemple).

Nota bene: L’attribution d’une retraite progressive au régime général entraîne la liquidation provisoire et la perception de la même fraction de retraite auprès des régimes agricoles, du RSI et du régime des professions libérales.

Retrouvez tous les liens vers les sites officiels :
Assurance retraite / CNAV :
https://www.lassuranceretraite.fr/cs/Satellite/PUBPrincipale/SalariesPlus55/Preparer-Votre-Retraite55/Etre-Retraite-Continuer-Travailler55/Retraite-Progressive55?packedargs=null
AGIRC-ARRCO :
http://www.agirc-arrco.fr/particuliers/demander-sa-retraite/retraite-progressive/
RSI :
http://www.rsi.fr/retraite-prevoyance/emploi-retraite/retraite-progressive.html
MSA :
http://www.msa.fr/lfr/retraite/retraite-progressive-salaries
Circulaires officielles :
http://www.legislation.cnav.fr/Documents/circulaire_cnav_2014_65_23122014.pdf
http://www.agirc-arrco.fr/fileadmin/agircarrco/documents/circulaires/agirc_arrco/2013/2013-23-DRJ_Retraite_progressive.pdf

 

Print Friendly, PDF & Email